Dossier : Promouvoir l’activité physique dans les territoires

Dossier de connaissances de la FNES

L’inactivité physique a un coût humain et financier très importants pour la société. À l’inverse, la pratique d’activité physique a de multiples effets bénéfiques sur la santé globale des individus, telle que la conçoit la promotion de la santé : un état de bien-être physique, mental et social, ressource pour la vie quotidienne. Les études estiment qu’augmenter la pratique d’activité physique des populations génèrerait des économies voire des bénéfices pour l’ensemble de la société, en contribuant à l’amélioration de la qualité de vie et des environnements de vie de tous.

S’il est important d’avoir une politique nationale coordonnée de promotion de l’activité physique, sa déclinaison régionale et locale est tout aussi importante.

Les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale, implantés localement, sont alors tout désignés pour agir : ils sont en effet légitimes à se saisir des enjeux de santé, ont des compétences variées ayant trait à la santé, peuvent créer du lien entre les différents acteurs du territoire et favoriser une approche intersectorielle.

Dans ce dossier sont présentés des exemples de projets activant des leviers d’actions de natures diverses, que les autorités locales peuvent piloter ou auxquelles elles peuvent participer avec des niveaux d’implication différents. Ces exemples ne résument pas les possibilités d’action des collectivités ; d’autres leviers, parfois complètement différents, parfois complémentaires, sont encore à imaginer et mobiliser pour agir en faveur de la promotion de l’activité physique. Les acteurs spécialistes de la promotion de la santé, présents dans les territoires, sont prêts à accompagner les collectivités dans ces démarches.